mercredi 28 octobre 2009

Léïa n'est plus...

dix ans de partage et d'affection, d'indépendance aussi, après une quinzaine de jours où on lui a découvert un problème au coeur, de l'eau dans les poumons et une insuffisance rénale, je l'ai accompagnée dans ses derniers moments.
Elle reposera à Marvejols, dans le cimetière des chats familial. (Je m'y rends demain)

Je me sens un peu stupide de parler ainsi, mais quand on a un animal cela fait aussi parti du jeu. Elle n'arrivait plus ni à s'alimenter ni à boire...





Je pars en Lozère quelques jours jusqu'à dimanche et si la wifi marche je vous ferai la surprise de venir vous visiter...

lundi 26 octobre 2009

Fragile fleur


La lecture "guidée" de ce lien http://www.fluctuat.net/6867-Nauru-l-ile-desenchantee m'a fait écrire cette rimaille.


Fragile fleur de l’océan,

Lorsque tu as ouvert ton cœur,

La vie fut émerveillement,

Les jours coulèrent avec douceur.


Les Hommes ont pris goût à ton miel

S’en sont repus, s’en sont gavés

Oubliant jusqu’à l’essentiel :

La pénurie peut arriver.


A voir ce qu’ils ont saccagé,

Tes fruits dont ils ont fait litière

Leur santé qu’ils ont naufragé

Méritaient-ils donc cette Terre ?


Et toi, Nature, tu reprends

Ce qu’on a voulu t’arracher

L’insulaire, lui, réapprend

A consommer sans gaspiller.


J'ai terminé depuis vendredi soir mes séances au Grand Large. Je fais mes exercices à la maison en attendant d'aller en libéral. Ce matin ménage de mon buffet et d'une grande baie vitrée...et l'épaule tient le coup. Cette après-midi des papiers à régler, la voiture à amener en réparation. (tringlerie de la boite de vitesse pour obtenir la marche arrière, plaquettes de freins et autres petits pépins) mais surtout mon soucis pour ma chatte qui n'a toujours pas retrouvé l'appétit, qui ne boit pas ou peu. Ce soir je l'ai trouvé trempée comme une soupe, Je soupçonne qu'elle soit tombée dans une bassine d'eau que je laisse sur le balcon. Je ne vis plus... Elle n'a que 10 ans, c'est vraiment encore trop jeune.

A demain sur ton blog et merci à Ether d'être là ( et aussi pour ses liens ;) )

mercredi 21 octobre 2009

Les jours se suivent...

et ne se ressemblent pas!

Voilà le paysage auquel j'ai droit chaque jour...

Le 12 octobre...







Entre midi et deux...une sieste au soleil pour récupérer!

Appréciez la couleur de la mer...allez encore un petit peu!

le 19 octobre...



car aujourd'hui c'est pas la même!



les îles du Frioul ont disparues de l'horizon

la mer se forme

Aligné à gaucheBonne soirée Lecteur...



video

dimanche 18 octobre 2009

Dans tous mes états

Dans tous mes états

Minérale,
Je me love à sa lave
Venue des profondeurs,
Et transforme en cristaux
Les cailloux du chemin.

Végétale,
Je me noue à son cou,
Enserrant de mes lianes
Jusqu’à les étouffer
Ces nombreuses épines.

Animale,
Je feule à tous les vents
Dans mes chasses nocturnes
Quand je piège l’ennui
Dans ma gueule sanglante.


Des séances bien plus fatigantes qu'il n'y parait...déjà 9 semaines, 5 jours sur 7.Vivre au ralenti...
Rajoutez à ça pas de voiture la plupart de ces semaines; je ne conduis que depuis jeudi...sans problèmes. Pour le reste, les ennuis de la vie de tous les jours...Quand Sécu et MGEN se donnent le mot pour me casser les pieds. Et ma minette, la plus âgée, malade du coeur.
Bref, il me tarde de reprendre une vie "normale" qui me laisse plus de temps !

A bientôt sur ton blog... Bon début de semaine lecteur. Un clin d'oeil à Monsieur P qui partage avec nous les diverses activités: électro, kiné, piscine...

lundi 5 octobre 2009

Supplique à Marie...


Supplique à Marie


Pour cet homme qui geint, en maudissant la guerre
De lui ôter sa femme dans un bombardement
Pour cette jeune mère, atteinte d’un cancer,
Qui laisse à cette terre ses deux jeunes enfants,
Je vous supplie Marie.

Pour ce peuple, à genoux, qui se meurt de famine,
A sonder son abîme, avec résignation
Pour ces mineurs de fond, victimes dans leur mine,
De la cupidité aride des patrons.
Je vous supplie Marie.

Pour ces femmes qui tournent sur la Place de Mai,
Au nom des disparus, pleurant amèrement
Et pour ceux dont le corps, un jour, contaminé
Endurent le martyr dans leur chair, dans leur sang
Je vous supplie Marie.

Pour tous ces gens qui meurent de la faim et du froid
Dans les rues de nos villes ou dans d’autres nations
Pour toutes les victimes qui se trouvent aux abois
Dans un monde cruel, sans commisération
Je vous supplie Marie.

Quelques nouvelles de la bête que sa kiné active laisse sur les jantes;le soir, je rentre "fracassée... mes nuits ne sont pas terribles; je me rattrape le matin en me levant tard;du coup j'ai l'impression de ne rien faire; et en ce moment j'organise mon portable pour pouvoir le prendre avec moi à Marvejols lorsque j'irai, afin d'essayer une connexion wifi!