dimanche 4 septembre 2011

Pour les impromptus...reprise en douceur pour moi.

Entre déménagement, emménagement, voyages en Lozère et autres petits tracas je vous livre ce petit dernier.


Sais-tu à quoi je pense, lorsque de la jetée

Je regarde, ô mer, dans ton immensité

Le miroir de tes eaux ?

A mon âme paisible dans son infinité.


Sais-tu à quoi je pense, lorsque sur les rochers

Je regarde, ô mer, les cieux se panacher

A l’acier de tes flots ?

A mes sœurs walkyries parties pour chevaucher


Sais-tu à quoi je pense lorsque depuis la grève

Je regarde, ô mer, la houle qui soulève

Tous ces milliers d’embruns ?

Aux cahots de la vie qui emportent mes rêves…


Bonsoir à toi lecteur...

2 commentaires:

brigetoun a dit…

la respiration profonde de la mer.
Tu déménages ?

Muse a dit…

Chaque fin de semaine je vais auprès de Maman et en profite pour faire un mini déménagement...le reste pour fin octobre où je m'installe définitivement là bas.