vendredi 24 avril 2009

en construction...

Un grand merci pour vos visites, toujours aussi gentilles. Je viens de passer quelques jours avec une bonne grippe. ..une partie de la journée au lit avec de la fièvre. Avant de repartir en Lozère pour la semaine, auprès de celle qui m'a donné le jour, j'aurai aimé vous mettre une rimaille, proposée par Ether. Ether n'a pas de blog mais je suis très souvent en contact avec elle. Avec Marie nous formions un bien joli trio d'amies.
Je ne vous dévoilerai le thème que lorsque la fable sera terminée.




Au fond de la forêt se trouve une clairière
Où tous les habitants font classe buissonnière
Et pour plaire à ses gens, le roi des animaux
Organise un concours, sous le royal ormeau.
« Que l’on fasse savoir, qu’à compter de ce jour,
Nous recherchons des stars pour chanter à la cour.
Nous voulons écouter, comme au temps des Splendeurs,
D’incroyables talents de première grandeur.
Allons ! Que l’on prépare cette compétition
Qu’un jury de trois membres juge les prestations.
Quiconque se présente sera le bienvenu ;
Et dès que le héraut nous sera revenu
Des confins du royaume commenceront les joutes ».
Des jeunes par milliers, joyeux, se mettent en route,
Afin d’illuminer le palais du monarque.
Qui vient, guitare en main, sachant mener sa barque,
Au milieu des requins du showbiz avides
Pousser la chansonnette à un public languide ;
Qui s’approche anxieux, la peur noué au ventre,
De se faire éjecter comme il arrive au chantre,
Lorsqu’une fausse note fuse de son gosier ;
L’une arrive effarée, trémoussant son fessier,
Sur le rythme endiablé d’une salsa-ragga
L’autre, effarouchée de vivre une saga,
Module une complainte plutôt qu’une romance…
Enfin c’est le grand soir. Tout le monde est en transe.
La salle bon-public respecte les applauses.
Un lapin de garenne atteint de couperose
Sur singin’in the rain nous danse des claquettes ;
Le cygne du jury sur le buzzer se jette
Ne pouvant supporter d’entendre saccager
Un air aussi célèbre qu’il venait d’outrager.
Un gros hippopotame, à la voix de ténor
Pousse le « sol può dir »que chantait Agenor*
Le jury , lui, préfère, malgré sa prestation,
Entendre un air moderne que cette orchestration.
Trois p’tits tours et s’en va cette jeune gazelle
Dont la voix de crécelle déplait à l’hirondelle
Critique d’art connue des milieux artistiques.

*Tiré du « Roi Pasteur », un opéra de Wolfgang Amadeus Mozart

http://www.deezer.com/track/772338

Je vous dis donc à très bientôt; je rentrerai dimanche soir prochain... Bonne semaine à toi lecteur.

18 commentaires:

Anonyme a dit…

C'est le Starmania des animaux si je comprends bien! Bonne semaine avec ta maman mais finis de soigner ta grippe! Je t'embrasse.Arlette.

brigetoun a dit…

bonne route et salut à ce pays que nous aimons tout de même

Laudith a dit…

Bonne semaine avec ta mana Muse, prends soin de toi et reviens-nous en pleine forme.

Amitié poétique.

Gérard a dit…

Printemps de Bourges façon animale.à dimanche prochain Muse.

heure-bleue a dit…

Bonne route, bon courage, reviens nous en forme...

Azalaïs a dit…

la starac des animaux !
bonne semaine, j'espère que le ciel va se dévoiler un peu
bises

magali a dit…

Décidemment à chaque fois que je passe tu es partie...un gros bisou quand même, en espérant que ta maman aille mieux

ariaga a dit…

Merci de nous faire connaître ce texte. J'ai pas mal de lecteurs qui participent au blog par leurs commentaires et n'ont pas de blog. je compte, comme toi, leur donner asile de temps en temps car ils ont beaucoup à nous montrer et à nous dire. Bises.

bérangère a dit…

t'as la grippe? heureusement que tu ne rentres pas de Mexico, je serais inquiète ;-)

bises à Môman !

fbd a dit…

Et bien ce n'est pas la santé en ce moment… Heureusement que la poésie est là

Françoise a dit…

Soigne toi bien, Muse, et bon séjour en Lozère.
A bientôt !

Muse a dit…

La grippe est partie et me voilà revenue...je vais pouvoir travailler la suite de cet écrit. Mais laisse-moi lecteur te remercier de tes commentaires.
Grippe ordinaire et bien marseillaise; visite à ma maman bien filiale et emplie de cet amour qu'un enfant porte à sa mère...remplie aussi de menus travaux (électricité, horlogerie) et de travaux plus conséquents...peinture et jardinage entre autres! mais surtout moments de grandes complicités! et ça ça vaut de l'or!!!
A bientôt sur vos blogs.

vince a dit…

Coucou Muse!!! tu ne nous donne pas des nouvelles de la santé de ta maman?
A plus sur nos blogs et gros bisous.

Camo la rêveuse a dit…

Me voilà pour te souhaiter bon retour Muse et te dire que tes mots me charment toujours autant.... J'ai bobo au dos, donc impossible de rester assise d'où mon absence... Amicalement !

Viviane a dit…

Contente de te savoir de retour et surtout que tu vas bien.
Passe une bonne fin de journée
Bisous
Viviane

ariaga a dit…

Muse, j'ai voulu laisser un commentaire sur ton nouveau blog mais impossible d'enregistrer le commentaire, je ne rentrais dans aucune catégorie et tout m'a été refusé. Au secours amie.

herbert a dit…

Bonjour, Muse
Bon courage pour toi et bon voyage.
Je t'embrasse.

Gérard a dit…

Muse de retour, je te fais un mail ce soir pour te dire la date et heure d'arrivée à Marseille . Bonne soirée.