mardi 31 mars 2009

Je croyais...

mes maux sont toujours présents mais je vais tâcher de faire avec d'autant que j'ai un peu moins de travail puisque je n'ai plus de cours pour l'instant... Mais je ne peux guère rester devant un écran aussi vais-je devoir limiter un peu cette activité.
Une maman qui ne va pas bien du tout, un fils qui a eu un accident de moto, sans gravité certes...mais juste de quoi s'inquiéter...Pardonne-moi lecteur si je viens moins souvent te voir.

Je croyais…

Je croyais que sur Terre ne régnait que concorde,
Fraternité des Hommes, amour, miséricorde,
Que l’on protègerait l’enfant qui était né
Mais je m’étais trompé…

Je croyais que le ciel n’était peuplé que d’anges,
Séraphins, Chérubins, Trônes, Vertus, Archanges
Mais l’ombre de Satan, sur le monde, planait
Et je m’étais trompée…

Je croyais que la mer, faite pour nos délices,
N’apporterait jamais parcelle de supplice
Jusqu’à ce que je vois une femme éplorée
Car je m’étais trompée…

Je croyais voir mon âme à l’abri des tourments,
De chaque déchirure, de tout abattement,
Je me croyais si forte, tellement protégée
Or je m’étais trompée…

Je cesserai de croire pour ne jamais faillir
Pour que les vérités puissent enfin rejaillir
Peut être que demain, avec vous je dirai
Qu’on ne peut nous tromper.






Que ta soirée soit douce lecteur!

25 commentaires:

Gérard a dit…

Tu n'es pas la seule à croire ...tu peux me croire, te souhaite un rapide rétablissement.

Laudith a dit…

Ben dis-donc Muse, tu en as des galres en ce moment, je te souhaite de tout coeur que tout se rétablisse le mieux et plus vite possible.

Je t'envoie des ondes positives.

Gros bisous et amitié.

brigetoun a dit…

je craignais ça - difficile de te dire quelque chose, surtout que ce serait un peu : sois simplement, parce que ça se ramène à te laisser encaisser.
Pour ta mère, c'est tout ce que tu peux faire, en lui donnant comme tu le fais le plus possible ta présence, et on peut tourner et retourner les choses cela ne peut qu'être dur (mais tendre aussi)
Je t'embrasse

herbert a dit…

Bonjour, Muse.

De la désespérance en l'espoir..
Tout un chemin d'incertitudes au bout duquel se trouve la lumière.

Merci beaucoup pour ce poème dont l'llustration parle d'elle-même...
Merci aussi pour tes mots...
Bon courage pour toi.
Je t'embrasse.

heure-bleue a dit…

Garde le moral, c'est le plus important...

tanette a dit…

Des périodes difficiles à traverser...qui nous laissent bien abattus. Courage pour toi et ta maman. Bises.

Françoise a dit…

Beaucoup de soucis, pour toi, en ce moment, Muse.
Prends soin des tiens, et de toi. C'est le plus important, pour l'instant.

Je croyais... Un très bel écrit...

Viviane a dit…

Pense à toi Muse et à ta famille, le lecteur attendra.
Je te souhaite de tout mon cœur que tout aille mieux rapidement
Gros bisous
Viviane

Camo la rêveuse a dit…

Bien jolies rimailles..... Ne t'inquiète pas Muse, si tu ne passes pas je ne t'en voudrais pas. Je suis un peu comme toi, des difficultés depuis si longtemps à rester devant l'ordi..... alors je comprends que le cumul de tout ce qui t'arrive fasse beaucoup... A bientôt avec des nouvelles plus sereines !

Bérangère a dit…

c'est ainsi la vie, y'a des jours avec et des jours sans...sans rien...et puis ça revient courage et puis écrire te soulages non ?

Anonyme a dit…

Heureuse de te retrouver. Courage, la roue tourne et les mauvais moments finissent par passer. Bises amicales.Arlette.

Muse a dit…

Que vous dire de mieux que merci pour votre soutien. Maman "serait" atteinte du syndrome de glissement, ce qui pour moi n'est pas encourageant. Ecrire me fait certes du bien mais mes douleurs sont toujours là et je n'abuse pas de l'écran d'ordinateur...

Tisseuse a dit…

Chère Muse,

plein de pensées pour ce que tu traverses : douleurs, inquiétudes pour tes proches (je comprends d'autant plus que mes 2 parents, âgés, ont de sérieux problèmes de santé)

je pense qu'il nous faut sans arrêt réaménager nos croyances, et nous refonder dans l'espoir

fbd a dit…

je cesserai de croire afin de garder la foi?
Merci, Muse, pour tes mots plein de poésie et de courage

Chris a dit…

Une belle poésie!

magali a dit…

la vie est faite de hauts et de bas, ça ne s'arrête pas.... j'espère que tu vas vite retrouver ton énergie et que la famille se portera le mieux possible
bisous

ariaga a dit…

Ce n'est pas la quantité qui compte, chère Muse, c'est la qualité et pour cela je suis confiante. Je t'embrasse.

gicerilla a dit…

Etre simple, ne pas chercher midi à quatorze heure, alors vous dire simplement que je passe vous lire, je passe vous voir comme une amie.

nina de zio peppino a dit…

LL'espoir rassure nos tourments.

jean-philippe a dit…

bonsoir Muse ! je te souhaite de croire à nouveau au belles choses de l'existence .... je sais que parfois (souvent) la vie se montre injuste et cruelle mais il ne faut point désespérer ...parfois la lueur est là ou on l'attend le moins ! belle semaine à toi Muse !

Camo la rêveuse a dit…

Je te souhaite une belle semaine Muse... Comme toi les douleurs se font parfois insupportables. Mais bon..... Amitiés !

tanette a dit…

Bonne semaine à toi. Amitiés.

herbert a dit…

Bonjour, Muse.

Que ta semaine soit la meilleure possible, pour toi et ceux que tu aimes.
Je pense à toi.
Je t'embrasse.

ariaga a dit…

Un bonjour et une bise , en passant.

Azalaïs a dit…

on n'en finit pas de s'inquiéter pour ceux qu'on aime, enfants, parents, petits enfants! ma deuxième fille vient de passer le permis moto à 30 ans, elle en est à sa deuxième gamelle sans gravité mais jusqu'où ira-t-elle?
prends soin de toi sinon personne ne le fera! il faut aussi savoir se préserver au risque de sembler égoïste, il est des choses contre lesquelles nous ne pouvons rien!
bises