lundi 15 juin 2009

au 48 rue Jean Christofol...

Des remerciements pour votre inquiétude et pour être venus prendre des nouvelles de ma santé. Après une infiltration, j'ai tenu à me tenir éloignée de mon ordinateur pour ne pas retomber dans des douleurs intenables. Le sommeil est bien meilleur, les médocs pour calmer la douleur restent dans leur boite et mon foie s'en porte mieux. Je vais revenir doucement à vous visiter et à écrire. Radiographies et échographies se sont succédées... On a découvert une rupture sur 2 cm du tendon supra épineux, tendon situé sous la clavicule. Rajoutons une ostéosclérose du trochiter et du bord inférieur de l'acromion...rien que des babioles non vitales, dues à mon jeune âge. Ce soir je devrais savoir qui du rhumato ou du chir sera le premier à me voir...En (attebdabt) attendant je vais revenir doucement.

Pour ce qui est du champagne, il a servi à arroser un évènement attendu depuis 13 ans. La bouteille était réservée depuis cette date. Je vous rassure sur un éventuel coup de calgon comme le pense Vincent. Mon moral n'est pas si mauvais que ça même s'il pourrait être meilleur.Même si la présence de certains amis m'aurait été utile.

Au fil de mes déplacements dans Marseille, je découvre ici ou là de bien jolies portes. Celle que je vous présente ici se trouve pas très loin de chez moi, dans la rue Jean Christofol, au 48. Cette demeure laisse penser à un Hôtel particulier. J'ignore qui pouvait habiter ici. Deux lions semblent veiller et interdire l'entrée aux visiteurs importuns.



Pour Jean Christofol je vous renvoie ici:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Cristofol


Quant au personnage, il me semble, lui, bien inquiétant. Rien à voir avec Christofol!!!



Le cornu

Le maître de ces lieux a-t-il un jour lointain
Voué son âme au diable pour changer son destin ?
Etait-il médecin, juge ou apothicaire
Au présent insipide, à la vie en jachère ?

Quel pacte ténébreux fut signé en ces les lieux
Sur Velin ténébreux pour provoquer les cieux?
Quel sang noir eut coulé de ces veines fielleuses
Pour laisser au Cornu une bouche rieuse?

Quels jours furent donnés à qui vécut ici ?
A –t-il eu comme Faust une vie sans soucis ?
La Gloire, la Beauté, la Fortune et l’Amour ?

Et qu’advint-il de lui à la fin de ses jours ?
Des tourments de l’Enfer a-t-il pu échapper ?
Ou vivra-t-il son feu pour toute Eternité ?

Peut être faudrait-il aux propriétaires de redonner du lustre à cette magnifique entrée?

Que ta journée soit belle lecteur et encore merci.

16 commentaires:

vince a dit…

Preueueueueummmmsss!!!
salut Muse!!!
comment vas tu cette semaine?
Et ces fils électriques qui pendouillent au dusssu de l'imposte!!!
C'est d'un navrant!!!!!!!
bises!

vince a dit…

ca veut dire quoi ""en attebdabtje"
j'attends que tu nous le dise!!

vince a dit…

Pour les lions!! je sais! je sais! A Marseille ça ne pouvait être que la maison de Môssieur BRUN!!!
Soigne toi bien. bonne nuit et bises

Anonyme a dit…

Toujours très beau les vieilles pierres qui ont une âme. Mais ce qui fait plaisir c'est de voir que tu reprends ton blog et nous fait de bien beaux poèmes! Arlette.

herbert a dit…

Bonjour, Muse.
Si content d'avoir de tes nouvelles.
Et toutes ces questions formulées en si belle poésie...
La porte est magnifique...
A bientôt.
Je t'embrasse.

ariaga a dit…

Quelle jolie manière de nous décrire ce que tu vois. Pour tes souffrances je vois que le corps médical aime toujours autant les mots barbares. J'espère que tu vas aller de mieux en mieux.Je t'embrasse.

Azalaïs a dit…

heureuse de ton retour et heureuse aussi de te relire
oui quels sont donc ces lions superbes et généreux? Les pierres durent hélas plus longtemps que les hommes mais elles auraient bien besoin d'un petit coup de karcher!
bises

heure-bleue a dit…

Conduire ne doit pas t'aider à supporter tes problèmes de clavicule...

wictoria a dit…

Muse, toi aussi tu es une porte ouverte sur l'imagination tu sais...
Bises

gicerilla a dit…

Vous revoilà la plume à la main ? Bon signe ça ! Comme toujours, vos riment me charment. Christofol avec un tel radical ne devait en effet ne lutter qu'avec le Diable !
Des bises.

Françoise a dit…

Je suis heureuse de te retrouver, Muse, et de retrouver tes mots.
C'est vrai que cette porte est belle, même si le personnage a un visage un peu inquiétant...
Belle soirée à toi, Muse.

magali a dit…

bon on languis de te retrouver au top de ta forme quand même :-) et bois un peu plus de champagne ça soigne tous les maux !!!
bisous

Rom a dit…

Heureux de te retrouver, enfin, et de te lire à nouveau.
Jolie porte sculptée, ta poésie lui rend hommage.
Un peu de noirceur patinant cette œuvre, sans aller jusqu'à l'excès, ne me déplait point.

Laudith a dit…

heureuse de te lire à nouveau et de savoir que tu vas un peu mieux, j'ai une tendinite dans le coude droit depuis 4 mois qui me fait un mal de chien, radio, éco, kiné, ultras sons, électrodes... et pour me servir de la souris de l'ordi ce n'est pas terrible.

Merci pour tes mots, bonne nuit muse, j'ai récupéré mon fils, inutile de te dire combien je suis heureuse.

Jerry OX a dit…

Bonsoir Muse ! content d'avoir de tes nouvelles ! tu reviens doucement certes mais ...surement ! le champagne étant un bon allié pour le moral , tout comme les amis !

prends bien soin de toi ! l'air marin de Marseille va te faire du bien .

belle semaine à toi O Muse!!

Gérard a dit…

de retour de Toulouse, j'arpente et refais mon retard de visites. Heureux d'apprendre ton "mieux" douleurs. Pour la porte..belle soit mériterait un relookage ....lance une souscription ! ! !