mardi 18 septembre 2007

Philémon

Après avoir laissé le temps à mes lecteurs de se rendre chez Vincent, je vous mets une nouvelle rimaille et voudrais vous présenter Philémon...

Une journée entière, courbé sur sa machine,
Cadences infernales, dans un bruit de tonnerre
Il rivetait deux pièces, dur labeur qui te mine
Les deux lèvres scellées comme l’huître perlière.

Il avait l’habitude, sa journée terminée,
D’aller boire un café avant d’rentrer chez lui.
Il retrouvait là-bas un club d’habitués
Qui venaient en ce lieu pour tuer leur ennui.

Il discutait de tout et refaisait le monde
Lui, qui de la journée n’avait pas pu parler,
Tout une heure durant, au bar de la Rotonde,
Il entendait sa voix, il s’écoutait parler.

Il savait que ce soir, comme à l’accoutumée,
Il devrait affronter les cris d’une ombrageuse
Qui, de ses faits et gestes allait décortiquer
Jusque tard dans la nuit des fadaises vaseuses.

Philémon fila doux en arrivant chez lui :
La fureur de sa femme lui ferma le caquet.
Le faquin facétieux prendrait bien le maquis
Son quart d’heur’ de retard ce soir là flamboyait !




de Camille Claudel

Douce et belle journée!

17 commentaires:

Gérard a dit…

En lisant, je le voyais au bar, lui le maître du monde pendant un quart d'heure.
Sa femme doit être originaire de " Chilleurs " si tu vois ce que je veux dire Muse !

brigetoun a dit…

Philémon est notre frère, et un frère que l'on aime, parce que son petit délire sauveur de puissance, il le réserve aux mots et ne le ramène pas chez lui
que je t'envie la possibilit d'écrire des vers

marie.l a dit…

dommage ! pourquoi Philémon refait-il le monde au bar ? peut-être qu'en le refaisant avec sa femme il n'aurait pas de problèmes, bon ! encore faut-il qu'elle le veuille, mais ça le saura-t-on un jour ? la vie des couples est tellement mystérieuse et vue de l'extérieur n'est pas forcément la vraie hé hé !!!

Anonyme a dit…

Il a juste besoin de décompresser..

heure-bleue a dit…

L'anonyme, c'est moi !!

Rosie a dit…

Superbe l'histoire de Philémon, merci de nous la partager.

Ce que je t'ai cherché Muse, si je cliquais sur ton nom lors de ton dernier commentaire chez-moi, j'arrivais toujours dans ton blogue privé sur invitation.

Aujourd'hui, 19 septembre, j'ai un post des patois québécois, sur mon blogue, si cela t'intéresse.

Contente de t'avoir retrouvée.

Bonne journée et bisous de ta p'tite cousine du Québec. xoxoxo

ariaga a dit…

Très bon choix de texte, il y en a des Philémon... Ce fut même le nom que ung donna à un des personnage de son voyage dans les profondeurs. Je vais bientôt en parler et j'espère que cela t'amusera, chère Muse. Je t'embrasse belle mélancolique.

aben a dit…

Hommage aux Philémon "filent-doux" devant leur maîtresse douce...
Savoir qui de l'un ou l'autre est coupable : celui qui tarde à rentrer ou celle qui l'assaille.
C'est gentil de m'avoir retrouvé

Le_peintre a dit…

Hum, oui! j'aime lire l'avenir du monde dans la mare du café et souvent je m'aperçois que je n'y comprends rien mais bizarrement cela me satisfait.^^
Joyeuse et douce semaine à toi.

Nathalie K. a dit…

Philemon fait le monde au bar
Philemon file doux plus tard.

Gérard a dit…

Je viens de mettre le disque de blues, plus fort pour que tu en profites Muse !

Rosie a dit…

Juste une p'tite visite en ce jeudi.

J'ai un billet interactif sur mon blogue, aujourd'hui, jeudi, le 20 septembre. C'est la première fois que je fais ce genre de billet. Si le coeur t'en dit, viens te joindre à nous.

Belle journée à toi et bisous de ta p'tite cousine du Québec. xoxox

Gérard a dit…

Autrement si tu aimes la musique, juste un petit air de biniou avant que le " cor ne Muse " ou que l'accord ne m'use !

Rosie a dit…

Cette poésie de Claudel est un plaisir à lire, si belle.

Passe une belle journée et bisous de ta p'tite cousine du Québec. xoxox

Muse a dit…

Rosie la sculpture est de Camille Claudel mais la rimaille est de moi...

gicerilla a dit…

Il y a un an que se passait-il ici ? Plaisants alexandrins pour une histoire vieille comme le monde ! En revanche, je ne sais si Camille a sa place ici, même si l'on imagine qu'elle put chercher querelle à Auguste plus d'une fois !

Muse a dit…

juste une passion pour Camille et pour une implorante... car chez Camille je les préfère en implorante.