mercredi 2 mars 2011

anniversaire

Je veux me souvenir
De ce soir de tristesse,
De cette route bue,
Mes larmes qui s'égouttent,
De ce vide effarant
Qui aspire la vie
Et me laisse exsangue
Sur le bord du chemin.

J'évoque ces soupirs
Lorsque la vie nous laisse,
La peur de l'inconnu
Qu'on veut mettre en déroute,
Les cris plaintifs du vent
Dans la nuit qui s'enfuit
Tandis que l'âme tangue
Pour ne plus voir demain.

2 commentaires:

brigetoun a dit…

noble élégie - femme charmante

herbert a dit…

Bonjour, Muse.

Des mots qui ne laissent pas la place à d'autres.
Je t'embrasse.