mardi 2 octobre 2007

Cow- parade de Marseille ( 2)

Eric DISCEPOLO

Coworld Emplacement n°2




Cette vache, toute blanche, toute simple est enfermée dans une sphère métallique représentant une pelote sans fin de 2, 30 de diamètre. L'artiste a conçu cette vache sous armature, pour le joaillier Pellegrin. Plantée là, près de la Mairie située quai du Port, elle regarde notre Bonne-Mère

A regarder cette oeuvre vous ne serez pas loin de penser que le sculpteur à l’art et la manière d’étirer, de déformer, d’aplatir de mettre en ruban l’acier et d’en faire ici un emballage tellement simple et pourtant si compliqué Ne trouvez vous pas du Moebius dans cette structure? Il avait déjà réalisé ce genre de structure et celle que je vous présente ici symbolise pour moi l'enfermement de l'artiste.




Mais revenons à notre vache...Cette sculpture veut représenter l’idée de la vanité du monde, l'absurdité de la condition humaine, du travail, la vision du réseau internet... Voilà notre vache embobinée, mise en pelote, en « boîte » telle une marchandise de consommation courante, prête sur sa palette de bois à être expédiée.


Quai du port, à Marseille, tu es là, dans ta sphère
Emballée de métal, prête à être envoyée
Un cargo appareille, toi et tes congénères
Pour un lieu pastoral, idyllique contrée...


Peut être au bout du monde, en commerce équitable, pour une contrée où le bétail fait cruellement défaut et où la présence d'un troupeau serait le bienvenue pour nourrir les enfants d'un village!

Quand l’emballage prend des proportions imposantes… Dans un temps d’écologie pensée et responsable, l’artiste, par ses vides ainsi créés, démesurément imposants, nous rappelle à la raison.




Photo envoyée le 18 aout 2007 par choupinette13

Je me suis ici "aidée largement" d'un texte existant de 2001 pour vous parler un peu mieux de cet artiste dont on ne trouve guère de traces sur le web...Mais qui sait si un jour je ne partirai pas à sa rencontre.Donc je mets des extraits remodelés par mes soins entre guillemets.

Coworld tirées du net

"Après de longues années d’expérimentations métallurgiques en compagnie du sculpteur Jonsen, la presse hydraulique, la forge et la soudure n’ont plus de secret pour lui ; il travaille l’acier comme s’il s’agissait d'un bloc d’argile ! les déformations, les étirements, les mollesses, les déchirements, les copeaux inachevés, les délicates liaisons, ou les empilements fragiles évoquent plus pour nous le pétrissage d’une terre quelconque que le travail de l’acier, cette matière si difficile à travailler puisque son point de fusion se fait à 1550° et qu‘il n'est malléable qu'à 1000° et tellement primaire, rappelons-nous que l’âge de fer nous ramène à la seconde tranche de l’histoire de l’humanité...prémices des sociétés pastorales

Une première vision de son art a été donné à Bandol, Sanary et Saint-Mandrier. C’est dans cette dernière qu’Eric Discepolo a présenté en 2001 trois sculptures dont un extraordinaire Christ qui porte en lui toute la souffrance humaine, se découpant sur fond paradisiaque de mer ; il n’était pas sans rappeler le "Transi" de Ligier Richier de Bar le Duc et mériterait par la suite une cathédrale...ou une croisée de chemin soigneusement choisie, ou encore, de rester là, sur son fond de ce ciel...promis après la mort."



A défaut de son Christ, introuvable, je vous propose le transi de Ligier Richier pour vous faire une idée.



dont vous pouvez admirer ici sa restauration


"En plus de ses sculptures, Eric Discepolo a accroché sur des cimaises une série de toiles-linceuls, toiles encadrées d’acier ou grandes toiles flottantes. Visages et silhouettes émergent peu à peu d’une matière qui semble avoir subi les outrages des siècles, ces empreintes sont les suaires de personnes, à la fois anonymes et familières et nous renvoient immédiatement à l’image du temps qui passe, de la mort, inévitable, et de la palingénésie. Ces masques désincarnés, voilés, ne sont-ils pas les symboles de nos ancêtres qui nous regardent, nous scrutent, nous interrogent et nous renvoient à nous-mêmes ? Ne sont-ils pas nous-mêmes ? Ces silhouettes qui flottent ne figurent-elles pas les empreintes, les traces de personnages retournés à une certaine abstraction ?"

quelques oeuvres



"Eric Discepolo vit et travaille à Marseille. Sculpteur, peintre, formé à l’école de Michel Ange, d'Alberto Giacometti et d'Henri Martin, Eric Discepolo s’appuie sur des concepts simples, des mythes fondateurs, pour manipuler l’acier qu’il déforme, déchire, étire, émince, recompose en figures primitives, symboliques, intemporelles. Il a exposé en France, en Allemagne, et en Suisse."

20 commentaires:

brigetoun a dit…

bouf ! quels maitres il s'est donné ! on pourrait ajouter pour certaines des dernières les auteurs des idoles cycladiques je trouve.
Et la vache dans tout ce métal trouve que tout ceci est très intéressant mais qu'on pourrait tout de même la faire sortir ou déplacer la sphère (sans la faire rouler) pour qu'elle ait une herbe jeune à manger

marie.l a dit…

bon dimanche Muse. BBBB

magali a dit…

wouais, moi je vois une vache dans un tas de ferraille... enfin c'est sympa comme idée, mais de la à y voir de moi même tout ce que cette vache est censée représentée d'aprés ton texte.... hihihihi ça me fait marrer moi l'art moderne, pour moi ça prouve surtout que l'être humain est de plus en plus torturé.

mamounette a dit…

Alors là... c'est une marseillaise bien instruite qui a construit cet article ! Que d'informations et de photos splendides (celle du Christ en particulier après avoir eu quelques frissons et la chair de poule !). Bravo c'est super.

Nathalie K. a dit…

Merci de nous faire decouvrir cet artiste.

Ce soir je ferme mon blog et commence des demain un nouveau blog-roman, "Fractures". C'est a cette adresse:
http://fractures-blog.blogspot.com

Gérard a dit…

Eric Discepolo l'homme de fer en quelque sorte.
Intéressant la restauration du squelette...une seconde vie si j'ose dire !

lancelot-a-nouveau-dans-le-Net a dit…

Je constate que Marseille. à son tour, utilise la vache comme motif décoratif. A Genève, on mettait, il y a deux à trois ans de cela, des vaches décoratives dans toute la ville. Ce fut une experience interessante !

Rosie a dit…

La vache dans la sphère, superbe.

J'ai aussi bien aimé la restauration du squelette.

Très intéressant ton article.

Bon mardi et bisous de ta p'tite cousine du Québec. xoxox

Anonyme a dit…

L'artiste dans sa sphère m'interpelle: en effet, est-ce que l'on n'est pas tous "entortillés" dans la sphère de notre monde, d'un monde qui s'est formé autour de ns ( famille, société, mode de vie, conventions)? Est-on "libre"? Pas plus que la vache ou cet homme, je pense. Mais tu me fais philosopher!!! Bises amicales.

Muse a dit…

désolée de ne pas venir plus souvent; nouveau travail, nouveaux horaires; je ne touche plus terre.

Rosie a dit…

Juste un p'tit coucou en passant.

Bon mercredi et bisous de ta p'tite cousine du Québec. xoxox

Le_peintre a dit…

La condition de la vache, de l'artiste, et de l'être humain, j'aime ses travaux que tu explique ici.

heure-bleue a dit…

Il me met mal à l'aise, c'est peut être le but recherché...

Rosie a dit…

Comment vas-tu Muse, j'ai hâte de te relire.

Passe un bon jeudi et bisous de ta p'tite cousine du Québec. xoxox

tanette a dit…

Très occupée Muse, semble-t'il ! L'essentiel c'est que ton nouveau travail t'apporte ce que tu espérais. Je te fais un petit coucou en passant et te dis à bientôt.

Muse a dit…

pas encore décroché..évaluation demain matin...oui très occupée et très préoccupée!

Rosie a dit…

Bon week-end Muse, m'ennuie de toi, moi là.

Bisous de ta p'tite cousine du Québec. xoxox

marie.l a dit…

Bon début de week end ma Muse... allez zouuu ça va continuer !!!! hé hé ... BBBB

aben a dit…

Quand j'étais gosse, on m'a fait garder le troupeau de mon oncle avec ma cousine... Si on aurait su que ça pouvait autant dire, on en aurait mis de côté. Nous, on en tirait que le lait On est bête quand on est gamin !
Excuse, je viens de la terre et je vois que j'y suis resté.. terre à terre
Très bon dimanche

danyboy a dit…

hello! en passant chez "Rosie", j'ai vu ton adresse, alors comme j'ai un peu de temps cet après-midi, je flâne sur le net... bonne journée @+ sans doute