lundi 17 mars 2008

Le pélerin de Compostelle


Voilà un livre que j'ai commencé le 26 février, que j'ai abandonné le 28, laissant là un chapitre sans savoir ce qu'il y avait après. Repris le 10 mars, sur un chapitre qui avait pour titre "la mort." Prémonitoire?
Mais voilà un livre qui m'a beaucoup aidé dans les moments de peine dans lesquels je me trouvais.

Histoire d'un homme qui part dans une quête personnelle sur le chemin de St Jacques, avec un guide spirituel. Et au fil de la lecture je voyais bien mon chemin de St Jacques à moi, je connaissais mes démons et je sentais bien qui serait désormais mon guide pour m'aider dans ma quête. J'y ai trouvé là une grande sérénité, trop même. J'ai peur du retour de bâton.


Je dois dire que je suis dans ma période Coelho. Précédemment je lisais les bouquins de jane Austen, qui m'ont enchantée. Et que les livres, de Coelho, sa spiritualité me conviennent parfaitement. J'avais découvert "les chevaliers de la Lumière" avec ma conseillère ANPE. Un auteur à découvrir.

Envie de pas grand chose, difficulté à trouver mes rimes. La tête possède d'ordinaire un cerveau. La mienne ce soir contient de la ouate, serrée...
Que ta soirée soit douce Lecteur!

19 commentaires:

brigetoun a dit…

bonne lecture Coelho - l'adoucir en écoutant de la musique arabo-andalouse ou des cantilènes ?
Je t'embrasse

Gérard a dit…

Il vaut mieux de la ouate que des marteaux piqueurs dans ta tête, tu vois j'ai bien fait avec la rose ....

Servidores a dit…

Hello. This post is likeable, and your blog is very interesting, congratulations :-). I will add in my blogroll =). If possible gives a last there on my blog, it is about the Servidor, I hope you enjoy. The address is http://servidor-brasil.blogspot.com. A hug.

Rosie a dit…

Je ne connais pas cet auteur Coelho, mais je veux lire sur les Chemins de Compostelle, car j'aimerais bien faire ce cheminement spirituel un jour, en vrai.

J'ai noté les titres, merci.

Tu sais, ma belle, ici on dit avoir la tête dans le jello (gélatine), c'est bien compréhensif avec tout ce que tu viens de traverser.

J'espère que ta douce maman prend du mieux.

Prend du temps pour toi Muse, prend le temps d'assimiler ce grand vide du départ de Marie, elle t'aide sûrement là où elle nous regarde tous/toutes.

Beaucoup de pensées d'amour pour toi, ma belle amie.

Bon mardi et bisous de ta p'tite cousine du Québec.

Lyse a dit…

Bonjour petite muse

Coelho c'est un auteur que j'ai découvert il y a à peine deux années et je l'apprécie beaucoup

Gros gros bisous douce amie

Rom a dit…

Bonjour Muse.

J'ai également l'honneur de faire partie du célèbre Cot(t)on Club ;-)
Je n'ai pas encore trouvé mon bourdon (un comble...)

Bises

herbert a dit…

Un bonjour amical,Muse...
Les êtres disparus ne s'oublient pas mais ils nous rendent plus humbles à légard des autres.
Du recueillemnt sort toujours un regard différent.
Je sais qu'il faut du temps.
Bisous pour toi.

double je a dit…

tendres pensées Muse,
même si je ne suis pas fan de Coehlo...je t'embrasse

Siréneau a dit…

Bonjour Muse,
je les ai lu ces quatre là,
je ne les aime pas trop,
mais Coehlo, il me plaît bien
rien n'est simple.

L'ouate serrée c'est de l'étoupe,
si on serre l'étoupe, tout pète dans la tête poèt poèt;)

Je t'embrasse

Muse a dit…

>Coelho a été apaisant et je l'en remercie encore une fois ici; j'avais sans doute besoin de retrouver un peu de mysticisme. Avec le concerto d'Aranjuez,Brig, c'est divin.

> Gérard,et pourtant la ouate ce n'est pas la matière que je préfère ;)

>Rosie, chez cet auteur bien particulier, j'y trouve des aides pour ma vie,du moins en ce moment. Comme je l'expliquais, le pélerin de Compostelle, je l'ai juste transposé à ma sauce. Notre vie de chaque jour est un chemin de Compostelle, avec nos combats, nos doutes, nos errements. Nous avons un guide pour nous aider à avancer, qui nous guide, et c'est vrai que Marie qui m'a toujours guidée remplit aujourd'hui ce rôle.Mais si tu as occasion lis aussi les chevaliers de la Lumière. Puis pioche au hasard une page par jour et réfléchit à son sens dans la journée que tu es en train de vivre.

> Pierre Club célèbre où nous ne sommes pas seuls.Bisous affectueux qui soulagent l'âme...

>Merci Herbert, juste réflexion. Mais pourquoi faut-il que quelqu'un s'en aille pour se sentir grandie?Peut être n'ai-je pas été assez attentive ou suffisamment moi!

> Elisanne je ne cherche pas à convaincre avec cet auteur; mais quand j'attrappe une envie, j'essaye de tout lire. En ce moment je lis de lui "comme un fleuve qui coule" et puis comme dit, il a ses idé&es moi les miennes mais il m'apaise beaucoup...et me réconcilie avec un peu de spirituel.

> Rien n'est simple en effet Siréneau. Regrets de ne pas avoir eu le courage de ma tendresse, de ne pas avoir su aller au fond de moi pour dire mes sentiments. Ces regrets sont lourds à porter. Je n'ai pas envie de recommencer. J'espère bien garder ma tête, poèt poèt!
Je t'embrasse affectueusement.

Bruno a dit…

Mon épouse les a lu , elle a aimé. Moi je ne sais plus ou donner de la tête ;-) Merci pour tes mots

Anonyme a dit…

Oui, la vie est un long chemin peuplé d'embûches. Moi, je compare chaque épreuve à un tunnel qu'il faut traverser sans en connaître l'issue. A chacun sa façon de s'en sortir: moi, c'est la peinture et l'écriture, mais seul le temps est réellement efficace. Bon courage et patience donc! Arlette

Gérard a dit…

Ha ha ..je ris de ta réponse et revois en même temps la tronche de la chanteuse. Bonne soirée Muse.

heure-bleue a dit…

Si je te suis sur Jane Austen, je suis incapable de lire Coelho mais il m'arrive d'être bornée. Je t'embrasse Muse..

Julie a dit…

Bonjour Muse. Je note donc: essayer Coelho... Bonne soirée aussi.
J'ai ajouté un lien vers Siamoises dans chacun de mes blogs.

Anonyme a dit…

Coucou,plaisir de te retrouver. bises.LFD1975

lancelot a dit…

J'ai bien aimé Le Zahir. Par contre un peu moins le manuel du guerrier de Lumière comme en témoigne mon billet dont le lien figure sous ma signature.

Rosie a dit…

Merci douce Muse pour ta suggestion du livre " Les Chevaliers de la Lumière", je vais voir si je peux me le procurer chez mon libraire.

Je pense fort fort à toi, je te fais un gros calin.

Bon mercredi et bisous de ta p'tite cousine du Québec.

Muse a dit…

> Bruno, il m'en reste encore quelques uns à lire pour cerner complètement cet auteur. J'aime aller sur ton blog, tu sais combien je m'y retrouve et si ma plume n'est plus tout à fait au rendez vous pour y déposer quelques rimailles, il ne faut pas m'en vouloir.
>Arlette, tu sais combien l'écriture est un moteur pour moi et combien cette idée de tunnel que nous avons évoqué une fois en mail revient à mon esprit.
>Gérard j'ai perdu la tronche de la fille mais la chanson oui, elle m'est revenue comme reviendront les rires...
> HB je suis très écclectique en lecture et si j'accroche un peu j'essaye d'aller au bout de l'auteur. Mes prochains auteurs prévus les soeurs Brontë et Tolstoï...un vaste programme mais je lis aussi Gavalda à chacune d ses sorties.
>Siamoises est pour tout ceux qui ont aimé Marie et qui veulent poursuivre à la lire. Vous aurez là des textes, des poèmes et des forums où elle mettait sa gentillesse au service des autres. Enfin quelques vidéos peu nombreuses et beaucoup de photos d'elle où des lieux où nous sommes allées ensemble.
>Merci de ton soutien LDF tes coups de fil m'ont fait un grand plaisir...
Le Zahir fait partie des livres qui me reste à lire Lancelot. J'ai lu ta note sur le manuel du guerrier de la Lumière qui a été pour moi un livre déclencheur. Je pense que l'on trouve à un moment donné de sa vie des déclics qui nous amènent vers telle ou telle lecture.
>Fidèle Rosie, merci de tes mots. La fidélité en amitié était avec Marie la qualité première.