samedi 29 mars 2008

Ma plume...


Ma plume caresse mon âme,

Alors qu’assise à mon pupitre,

Mon esprit inlassablement

Vagabonde sur les domaines

De mes intimes souvenirs.

Méticuleuse travailleuse,

Elle trempe toutes ses larmes
Dans le marigot de ma vie.
Elle trace ses arabesques
De mes douleurs tant incomprises
Ou détrempe sur le velin
Tous mes chagrins inconsolés.


Soudain ma plume virevolte,

Puisant au fond de l’encrier,

Les mots que tu aimes entendre ;

Les mots du Doux, les mots du Tendre

Enjôlent les feuilles indigos

De mes folies audacieuses

De ma passion déraisonnable

De l’amour qu’il reste à donner.

Elle retrouve alors ses Terres

Peuplées de mes espoirs cachés

De ma mystique réflexion,

Sereine page inachevée.



Quelques rimailles ici pour te montrer que je retrouve le chemin de mon encrier; les douleurs sont muettes et les joies me rassurent. Nous partagerons encore tant de belles choses ensemble. Que ton dimanche lecteur ne soit que douceur.

15 commentaires:

brigetoun a dit…

et tu t'ébroues lais avec art et en mesure dan ton encrier

Anonyme a dit…

Au clair de ta plume, tu as trouvé les mots...
Bises,
Ton ami Pierrot ;-)

Anonyme a dit…

Que de sagesse et d'amour dans tes écrits qu'ils soient poèmes ou commentaires! Bonne journée! Arlette

tanette a dit…

Bon dimanche à toi aussi qui nous enchantes de tes nouvelles rimes.

Lyse a dit…

Bonne fin d'après midi Muse
Ta jolie plume trace à nouveau des fils d'amour tendre. Merci à toi
Bisous

herbert a dit…

Muse, je suis si heureux que ta main ait retrouvé ta plume et ta plume ton encrier.
C'est le signe du renouveau de tes mots.que beaucoup attendent de toi.
Bisous pour toi.

Gérard a dit…

Ta plume aussi douce qu'un matelas du duvet , un com s'encrier gare.

Gérard a dit…

Ta plume aussi douce qu'un matelas du même duvet, un com s'encrier gare.

Rosie a dit…

Et bien, ma douce Muse, continue de plonger ta plume dans ton encrier, ton texte est si beau, il est magnifique, merci.

Écrire exorcise bien souvent notre peine et nous aide à canaliser celle-ci.

Bon lundi et bisous de ta p'tite cousine du Québec.

Francois et fier de l'Être a dit…

Ces lignes sont elles tout droit sorties de ton Rachis ou de ta phanère ?
Peu importe, tes tumentaires jamais ne me barbent.
Bise à toi Calamos Calamus.

Bruno a dit…

La plume est le prolongement de l'âme . J'aime beaucoup cette note Muse

Bises

ariaga a dit…

Avant de me mettre un peu en vacances de blogs je viens te lire et cela me fait du bien cette sereine page inachevée...Je t'embrasse.

Rosie a dit…

Un p'tit coucou en passant pour te souhaiter une belle journée, ma douce amie.

Bon mardi et bisous de ta p'tite cousine du Québec

Mathilde a dit…

Bonjour Muse,

Je suis toujours à Stresa, j'ai décidé d'emmener mes amis avec moi, le partage est la meilleur preuve. La plume de Muse est belle et légère, même lorsque le coeur se fait lourd, rste le vie, le souvenir et la beauté des choses, soyons caméléon, se fondre dans cette beauté, images ou plume, légères, si légères..

chaleureusemen à toi.

Muse a dit…

>Brig, je fais pourtant ce que je peux...
>Mon Pierrot, va quand même falloir je je t'écrive un mot!
>Arlette, c'est sans doute ma nature après cet évènement douloureux.
>Merci Tanette, ravie de t'enchanter.
>Lyse, elle a du mal et le travail que cela me demande est plus dur qu'avant.
>Herbert, j'essaye de dépasser l'évènement, mais pas facile quand sa plume jumelle manque.
>Tes jeux de mots me laissent toujours un sourire, Gérard!
>Oui Rosie, j'exorcis autant que je peux le jour; en écriture nous étions comme deux soeurs siamoises, très complémentaires
>Pas tout compris François, mais si cela te plait, n'est ce pas là l'essentiel?
>Oui Bruno et mon âme est en peine.
>Ariaga bonne vacance, repose toi bien.
>Mathilde tes paons blancs sont magnifiques et le cadre et tes photos m'inspireront sans doute un jour