lundi 28 juillet 2008

la cigarette

Sur les conseils d'un anonyme, hier, j'ai écouté la cigarette de Sanseverino que je vous passe ici. Des rythmes comme je les aime.


Découvrez Sanseverino!


Une pensée à toi Frangin que je voudrais bien voir réussir à arrêter en souvenir de notre grande soeur. "Promis, cet été!" m'as tu dis hier au téléphone.

Rappelle-toi! Garde toujours en mémoire cet homme effondré qui pleurait le départ de sa maman au début du mois de mars; et imagine ensuite chacun des tiens...je veux juste te rappeler ici ta Princesse pour cela te fasse plus d'effet! Tu as encore beaucoup de personnes qui t'aiment pour que tu puisses faire ce sacrifice. Ce chagrin, je l'ai vécu à la mort de mon papa parti pour une autre raison. Je sais ce que c'est qu'un visage ravagé par le chagrin.

J'ai fumé ma dernière Goldo en 1976, le soir dans mon lit. Après 3 bouffées je l'ai écrasée dans le cendrier. Le lendemain matin au lever, je jetais dans la poubelle le paquet, le briquet et le cendrier...cendrier que ma mère a récupéré. Depuis plus une, sauf une bouffée d'un narguilé chez Pierre pour voir quel goût cela avait. J'ai d'ailleurs surpris tout le monde et t'ai fait sourire Marie; tu te doutais bien que je savais faire. Tu connaissais l'histoire d'ailleurs.



Et si ce petit billet pouvais aussi faire réfléchir quelques fumeurs...Avoir le choix de se faire un petit plaisir en fumant une cigarette ou se faire de grands plaisirs en vivant auprès des siens...
Douce soirée à toi lecteur

10 commentaires:

brigetoun a dit…

bien diminué, mais me manque le vrai désir d'arrêter
pas de vrais miens, et l'impression de changern de perdre ma toute petite personnalité.
Beau billet -

Gérard a dit…

J'aime ce chanteur plein d'entrain. 23 ans (l'âge de mon fils) que j'ai cessé de fumer...que du bonheur.

herbert a dit…

Bonjour, Muse.
Bien dit, bien fait, de l'humour et de l'émotion.
La chanson est exquise, endiablée et engagée...
Merci Muse.
Bonne journée.
Bisous.

heure-bleue a dit…

Je suis entièrement d'accord avec toi, pourtant je n'ai toujours pas réussi à arrêter de fumer, trop de stress sur les épaules, j'espère enfin réussir avec la cigarette électronique, elle a un défaut son prix.
Mais hier sur Paris, la pollution était telle qu'il était recommandé aux personnes sensibles et aux bébés de ne pas sortir. On fait quoi pour ça...

camomille a dit…

Pour supprimer totalement la "cigarette" il faut une volonté de fer.... Tel n'est pas mon cas, je me moque des conséquences et je ne gêne personne étant seule chez moi... Je respecte en toute circonstance les non-fumeurs mais il ne faut pas trop m'en demander.... actuellement ! J'espère pouvoir un jour me sevrer de ce poisn... mais quand ?
Bonne journée Muse !

olico a dit…

Un combat quotidien !
Bonne soirée
Oli

Viviane a dit…

Je n'ai jamais fumé, chez nous personne ne fumait.
Désolée de ne pas avoir mieux répondu sur Corbairo, mais je n'en sais pas plus.
Pas très présente en ce moment, un peu fatiguée
Bonne fin de journée
Amitiés

jean-philippe a dit…

beau billet ! tres convaincant ..je suis fumeur (oh pas beaucoup 4 cigarettes par jour maxi' mais bon...) J'aime beaucoup cette chanson de Sansévérino qui résume le tout en 3 minutes ..c'est très fort !

je te salue O muse !!

Anonyme a dit…

Coucou Muse
Je suis morte de rire car l'anonyme qui t'a parlé de cette chanson c'est moi!!! Ptit'mary :-) Comme j'étais tres pressée et blonde j'ai oublié de signer, hi hi !
J'espère que tu n'es pas trop déçue car oui, c'est moi qui languis de te voir.....
Je t'embrasse tres fort
PTIT'MARY

ariaga a dit…

Moi aussi, chère muse, j'ai connu des gens, très proches, auxquels la cigarette avait fait beaucoup de mal. Merci de le rappeler par ces mots. Hélas certains croient toujours que le mal c'est pour les autres et qu'il passera à côté d'eux. Je t'embrasse.