mercredi 2 juillet 2008

Ingrid est enfin libre!!!

Une table sous le carbet de Joséphine et beaucoup de bruit en cette fin d’après-midi. Je suis resté à admirer la vivacité et la joie de ce petit groupe qui animait une partie de dominos. Les rectangles d’ivoire faisaient un bruit sec, restant masqués jusqu’au dernier instant.

Kulinaïlu serra les dents un peu plus, les os de sa mâchoire saillant davantage. Les différentes applications durèrent bien trois minutes pendant lesquelles elle ne put contenir une larme qui coula lentement sur son visage, longea la narine et resta accrochée sur la lèvre supérieure. La vieille femme sourit et hocha la tête de satisfaction. L’autre fille s’évanouit à la troisième application, tant la douleur était vive. Malgré cela, elle n’avait pas prononcé une seule parole et toutes les deux furent reçues et accueillies par les chants des femmes. Elles les conduisirent dans leur hamac.


Kulinaïlu se retourna au moment où l’on appliquait le kunana sur le dos de Kulu . Deux hommes l’encadraient le soutenant et l’encourageant. Chaque application semblait durer une éternité. Pourtant le jeune homme continuait à montrer un sourire moqueur. Et plus il souriait plus la pièce de vannerie restée fixée. Les fourmis attachées se vengeaient du fait d’être emprisonnées et réagissaient chaque fois que les muscles du corps de l’enfant se contractaient.


Quatre autres jeunes garçons subirent le même sort sans mot dire. Deux autres le passaient pour la seconde fois. On leur fit subir l’épreuve des guêpes. Les dards et parfois même les entrailles des guêpes restèrent fichés ans leur peau. Ces deux jeunes passèrent l’épreuve pratiquement sans sourciller.


On leur demanda alors de courir autour de la place du village. Et malgré la douleur ressentie aux cuisses ils s’exécutèrent. Puis ils furent reconduits sous leur carbet où ils s’endormirent de fatigue.


Pour le logement c'est fait..je signe le bail début août, le 3 ou le 4...et j'ai le plus grand des deux appartements. Le propriétaire a dû faire le forcing pour me l'arracher des mains de celui à qui il l'avait promis. et un départ prévu pour la Lozère demain matin jusqu'à dimanche soir. Je vous souhaite une douce après-midi.

19 commentaires:

Anonyme a dit…

Cette cruauté me fait mal mais si c'est leur coutume....Moi qui m'évanouis pour une piqûre, je serais mal vue!
Je suis heureuse pour ton appart. Bon séjour au frais et bises à ta maman!Arlette

Marie du Nord a dit…

Bonsoir Muse,

Tu habites Marseille. Ma plus jeune fille a habité Marseille, Cassis, La Ciotat, elle ne tient pas en place, maintenant, c'est Lannemezan (Pyrénées).
Bien heureuse que tu aies enfin trouvé ce que tu recherchais comme logement.

Anonyme a dit…

Il me tarde que tu dises dans quel coin de la ville tu as pu trouver!
Bonne route pour la Lozère! LFD1975

brigetoun a dit…

récompense de ces efforts et épreuves même par personnes interposées ? ou récompenses : l'appartement,la Lozère, ta mère
Bonne route à toi

Muse a dit…

De cet appartement je vais voir la Friche Belle de Mai...L'appartement surplombe la voie ferrée Marseille Nice près de la gare Saint Charles;les photos pour le mois d'août; je rentre dans les lieux le 3 ou le 4; le temps de transférer ma ligne free et je vous montrerai ce charmant domaine.
Pour ma Maman, cela reste un bonheur que de partager des heures ensemble. Beaucoup de route et beaucoup de boulot à chaque fois...le programme est déjà pas mal booké!

heure-bleue a dit…

Tpujours sur la route Muse. Bon WE...

Rom a dit…

Muse, je souris, d'une certaine façon on peut dire que tu es dans trois appartements.
Bonne route et bon courage, je t'embrasse

Rosie a dit…

Et oui, les rites de passage à l'état adultes ou autres rites, j'ai vu cela en Afrique aussi, c'est souvent cruel, mais ils disent que cela forge le caractère.

Merci pour la suite de cette histoire.

Bien heureuse qu'Ingrid soit enfin libérée et qu'elle retrouve son fils et ses proches, je lui souhaite un bon retour à la normale.

Vive la liberté!

Bon jeudi et bisous de ta p'tite cousine du Québec.

herbert a dit…

Bonjour, Muse.
Commetous tes amis, je suis content qu'enfin tu aies trouvé l'appartement...que tu voulais.
Mais content pour le "reste" aussi
Et bon voyage.
Je t'embrasse.

Lyse a dit…

Ouf une épine sortie de ton pied!
Contente pour toi
J'ai cru la fois précédente qut ton histoire était terminée ..merci pour cette suite

en Afrique il y a aussi des rites un peu cruels ..difficile à comprendre pour nous mais qui ont pour eux mission de faire grandir
Bonne journée Muse

camomille a dit…

C'est difficile à comprendre cette souffrance volontaire, les us et coutumes diffèrent tant de chez nous... Bonne journée Muse et ravie que tu es pu trouvé un cocon pour y passer ton temps.....

Anonyme a dit…

Les coutumes ancestrales sont souvent pleines de cruauté.
Ces rites étaient nécessaires pour franchir une étape de la vie, il faut tenir compte du degré d'évolution des sociétés qui les utilisent.
Je suis très heureuse que le calvaire d'Ingrid prenne fin.
Bonne journée.
Amitiés
Viviane

Gérard a dit…

Te voilà casée de façon à passer un été plus cool sans tracas de logement. Bon séjour en Lozère Muse.

camomille a dit…

Je te souhaite une bonne journée Muse, pleine de bonnes surprises.... Je suis un peu démoralisée par les blogueurs qui sont soit en pause, soit en manquent d'inspiration.... Je fais partie du lot... J'en ai marre d'OB qui bugue sans arrêt... Mon article de cet am va te faire sourire... Je règle mes comptes avec les modos et admins.... grrrr mais cela m'a pris la matinée puisque rien ou presque ne fonctionne....

camomille a dit…

Je te souhaite un bon après-midi Muse... Au soleil peut-être, ici temps lourd et gris...

ariaga a dit…

J'apprends beaucoup en te lisant. Merci de ta présence sur le banc. Je t'embrasse.

camomille a dit…

Je te souhaite un bon dimanche Muse, peut-être dans les cartons ? J'ai hâte de te savoir dans ton joli petit nid.....

tanette a dit…

Bon retour chez toi. Bonne nuit.

camomille a dit…

Que cette semaine soit agréable en commençant par aujourd'hui... Bonne journée Muse !