lundi 7 juillet 2008

retour

Me voici à nouveau dans mes murs et dans cette ville qui m'a vu naître il y a 57 ans. Aux Aygalades, dans les quartiers nord. On ne les appelait pas encore ainsi, l'autoroute qui menait à Aix était en construction, Gaston Deferre dirigeait la ville et j'allais avec mon frère jouer dans la colline ou à la ferme proche de la Caserne Collet pour y chercher le lait que nous ramenions dans une berthe.Insouciance de l'enfance qui reste pour chacun de nous la période la plus pure. Fasse qu'aujourd'hui je garde son esprit candide, sa grandeur d'âme et de sentiments.

Chaque fois que je vois apparaître la Bonne Mère, la rade et ses îles, ses massifs, son port et le Vieux Port je vibre. Il en faut peu pour être heureux. Et pourtant je laisse toujours un peu de mon coeur en Lozère auprès de ma Maman.

J'ai commencé la lecture de vos blogs hier soir, j'ai passé et reçu quelques coups de fil et suis allée me coucher.
Ce matin j'attaque un stage en entreprise pour quinze jours mais je prendrai le temps de venir vous rendre une petite visite.

Que votre journée soit la plus douce possible. Je veux remercier ici tout particulièrement la P'tite Mary qui saura pourquoi...si elle me lit!

8 commentaires:

Mathilde a dit…

Bonjour Muse,

je suis heureuse d'apprendre que tu commences un petit bout de vie différent, on recommence souvent les choses, la vie est une route sinueuse, il y a des tournants plus difficile que d'autres, et pourtant, bien souvent, c'est un nouveau paysage qui se découvre toujours aussi beau... Aix... j'en ai passé des jours et ds jours à Aix et alentour... c'était avant!

Bonne journée à toi et à bientôt. Je t'embrasse

brigetoun a dit…

bon courage pour le stage ma pôvre.
Je ne savais pas que tu étais une vraie native de notre capitale à nous les nés en Corse

Anonyme a dit…

Même impression lorsque je "descends" à Avignon: traverser le Rhône, apercevoir le Ventoux au loin, le Palais et le Pont devant moi est toujours un émerveillement. C'est un bonheur réservé aux âmes sensibles! Bon courage, Muse, pour affronter ton nouveau boulot! Arlette

herbert a dit…

Bonjour, Muse.
Merci pour ton message laissé sur "Aveu".
Il en faut peu pour être heureux...
Oui, mais Marseille est une ville merveilleuse , que je connais un peu , mais assez pour en sentir la séduction.
Et, en plus, c'est ta ville. Alors...
Bonne quête à l'emploi...
bonne journée pour toi et toujours bon courage.
Je t'embrasse.

Rom a dit…

Bonjour Muse.
La plus pure pour chacun de nous... Vraiment? En es-tu sûre?
Je souris en lisant l'expression attaquer un stage, ta volonté s'y reflète.
Quoi de plus naturel que de vibrer dans sa ville natale? Quand en plus elle s'appelle Marseille...
J'y vibre bien, moi qui n'y suis point né, seulement arrivé.
Mes premier pas sur la terre de France.
Courage, je t'embrasse.

Anonyme a dit…

Bon courage
Prends ton temps, rien ne presse
Bonne fin de journée
Avec toute mon amitié
Viviane

tanette a dit…

Bon courage pour ton stage et à bientôt de te lire.

Marie du Nord a dit…

Bonjour Muse
Je vois que tu as un programme bien chargé aussi je te souhaite bon courage mais n'oublies pas de re reposer de temps en temps.
Gros bisous.