mardi 18 novembre 2008

Le thème des Impromptus littéraires de la semaine... ( http://www.impromptuslitteraires.fr/dotclear/ )
Après vous être laissé bercer par la douce musique de Bach, vous êtes réveillé(e) en pleine nuit par la sonnerie de votre téléphone portable que vous avez malencontreusement oublié d'éteindre avant d’aller vous coucher. La curiosité mêlée d’inquiétude vous pousse à vous lever pour consulter le message qui s’affiche : « Je sais tout » pour un numéro masqué…
A vous de choisir la tonalité de votre histoire, légère, angoissante ou humoristique… Mais elle devra commencer par l’incipit «Les mots dansaient devant mes yeux» et ne pas dépasser votre forfait de deux pages maximum.
Surtout ne raccrochez pas. Nous resterons en ligne jusqu'au dimanche 23 novembre minuit



Les mots dansaient devant mes yeux,

Sur l’écran bleu de mon portable,

Aphorisme irrévérencieux

Que tu me jettes à la figure

Afin de me rendre coupable.


Tes mots résonnent dans ma tête

Sans vraiment trop savoir pourquoi,

Cette évidence que je rejette

Sur l’écran bleu de mon portable,

Tu ne seras pas le prophète.


Si tu crois posséder des dons de divination

Je dois t’avouer que tu te goures

Ce ne sont qu’affabulations

Sur l’écran bleu de mon portable,

Je prends tes mots pour de l’humour.


Un mètre soixante-dix, une poitrine de rêve

J’envoie balader mon portable,

Je chaloupe jusque dans tes bras

Où sans effort tu me soulèves

En disant : « je sais tout » tu vois.


Mon crime est-il abominable

Que sur l’écran de mon portable,

La nuit, je découvre, pécheresse

Trois mots qui me veulent coupable,

Qui voudraient que je me confesse ?


Ton « je sais tout tourne » dans ma tête

Elle provoque mon émoi

Quand je regarde mon portable,

Mon cœur, à cent à l’heure, bat

Et je te réponds : « tu sais quoi ? »



Je dois aller louer Ton Père !


Je me suis aidée de Claude Nougaro pour trouver un rythme à cette rimaille...

Bonne soirée lecteur!

13 commentaires:

brigetoun a dit…

et joliment trouvé - je suis mauvaie élève cette semaine contrairement à toi

herbert a dit…

Bonjour, Muse.
Quelle forme, ce matin et quel humour...
Je crois que ta journée commence bien...
Bon courage

tanette a dit…

Pleine d'admiration....je me demande comment trois petits mots qui dansent devant tes yeux peuvent donner autant d'inspiration. Bravo.

jalhouse a dit…

ET bien je dirais quelle rimaille !!!!!!!
" je sais tout" .. c'est drôle .. il y a quelques années , j'ai reçu le même texto ... je m'en suis posé des questions .... et j'ai dis " tu sais quoi ?" ....... ;-)
Bravo en tous les cas !!!!!
Bisuille

bérangère a dit…

le Grand Claude t'a bien inspirée...

Laudith a dit…

Très belle inspiration... personne ne peut tout savoir... ;o))

Bises et bonne fin de journée muse

heure-bleue a dit…

Et pendant ce temps là, je suis garde-Merveille et je trouve à peine quelques minutes pour aller sur les blogs...

heure-bleue a dit…

Et pendant ce temps là, je suis garde-Merveille et je trouve à peine quelques minutes pour aller sur les blogs...

jean-philippe a dit…

oh !! il est chouette ce texte !! tu jongles et joue formidablement bien avec les mots !!! ah !!! Nougaro est aussi un de tes maitres : je te comprends j'adore pour toujours !!

j'éspère que ta chanson "ma muse m'amuse " t'a plu ?

belle journée et chouettes rimailles (j'adore ce mot)

Françoise a dit…

"Je sais tout"... Ces trois mots t'ont inspiré de bien belles rimailles. Bravo, Muse !
Douce nuit à toi. Bises.

Gérard a dit…

Le portable de ton poème est très supportable

gicerilla a dit…

Je n'avais jamais pris le temps de consulter le lien "impromptus littéraires". Vous m'ouvrez là des perspectives sans fin de création. Merci. Et puis évidemment votre rimaille que je n'aurais pas dû lire car dès lors comment faire pour m'en détacher et ne pas me laisser influencer ? :-)

fbd a dit…

Sur l'écran bleu de vos rimailles...