dimanche 5 octobre 2008

inconstance






Notre Dame de Paris :l'inconstance

Un lien qui plaira à Ariaga...

http://images.google.fr/imgres?imgurl=http://hdelboy.club.fr/inconstance.jpg&imgrefurl=http://hdelboy.club.fr/gobineau.html&h=365&w=381&sz=23&hl=fr&start=5&sig2=04mNjxO8KmTZqhJRbH1BfA&usg=__xApcljn1qxAzXt2c1sfJ1-mxcP8=&tbnid=883H4pD5ktg3DM:&tbnh=118&tbnw=123&ei=txDpSIGZKYLG0gXxwpiOCw&prev=/images%3Fq%3Dinconstance%26gbv%3D2%26hl%3Dfr

A la constance d'hier, voici de l'inconstance. Vous allez penser que je ne sais pas ce que je veux...
Les quatre premiers vers ont été écrits voici quelques temps et en remettant la main dessus j'ai poursuivi.

Inconstance


Nous en aurons connu des princes des ténèbres,
Des chevaliers errants à la passion célèbre,
Qui le jour, et la nuit, soldent leurs sentiments
Pour les voir au matin, s'enfuir avec le vent...

Nous qui étions au fait des affaires du cœur,
Nous qui savions freiner leurs pressentes ardeurs,
Qui prétendions pouvoir blaser leur appétit,
N’étions entre leurs mains qu’ingénues apprenties.

Ils arrivaient un soir, franchissant la venelle,
Plantant des banderilles au fond de nos prunelles
Et nos corps éreintés par leur empressement
Se voyaient, au matin, dans le délaissement.

Et pourtant, l’on voudrait, que le vent nous ramène,
Semblables aux chansons qui reviennent en rengaine,
Les soupirants languides aux regards envoûtants
Qui ont donné du sens quand nous avions vingt ans.





Belle soirée lecteur et surtout bon début de semaine. La mienne me verra repartir vendredi sur la Lozère. Ma maman sort de la maison de repos et rentre chez elle.Voici deux mois qu'elle a quitté sa maison... Et vendredi matin, je passe ma visite médicale d'embauche...






13 commentaires:

CarrieB a dit…

Très joli poème encore, et j'espère que le retour au bercail de ta maman se passera bien. Bonne semaine à toi.

gicerilla a dit…

Calliope sans doute :-) Je vous lis à haute voix, basse, je lis comme si je priais et de vos mots viennent des images d'un temps passé où les amants étaient sans doute volage mais avec plus de panache pourtant... Une ambiance de vertugadin et d'épées qui glissent dans de moelleux fourreaux !

pollicino a dit…

Buona serata a te Muse,....pollicino

Françoise a dit…

Bonsoir Muse,
Etrange... Tes dernières lignes me font penser à la chanson que j'ai mise ce soir chez moi... nostalgie de nos jeunes amours...
Bonne fin de soirée à toi.
J'espère que tout se passera bien demain pour ta maman.

Gérard a dit…

mais où sont les chevaliers errants , beau poème !

brigetoun a dit…

ô Muse s'ils ont donné du sens n'est ce pas parce que nous étions facilement inconstantes, et constantes dans le souvenir.
Du texte du sieur Gobineau je retiens que la destruction du pilier central et le creusement du porche principal de Notre Dame pour laisser passer les pompes funéraires de nos princes a été un peu plus tardive que je le pensais

herbert a dit…

Bonjour, Muse.
Une belle inconstance que celle de nos vingt ans...avec des passions qui s'étreignent et qui s'éteignent...
Merci pour cette évocation.
Bonne journée
Bisous

Vincent a dit…

bonjour Muse!
j'espère que tu as passé une assez agréable weekend et que la bûrle ne soufflait pas trop sur les montagnes.
j'ai bien aimé "constance". presque du Jacques Brel (les vieux). je te souhaite une bonne reprise.
A très bientôt.

Anonyme a dit…

ahhh ! j'adore !
BBB
ether

Viviane a dit…

Après la constance, l'inconstance... c'est logique comme après la pluie le beau temps, après la nuit, le jour...
je pourrais continuer encore, chaque "positif" a son "négatif" et vice-versa.
Je te souhaite un bon séjour chez ta maman
Amitiés
Viviane

jalhouse a dit…

Joli texte ...
Bon retour à ta maman dans sa maison .
Prends soin de toi .

camomille a dit…

Belle inconstance Muse... Tu me diras je n'ai que 3 x 20 ans... Le temps passe si vite... Bonne semaine et bon retour à ta maman...

Amrane AKKACHA a dit…

je découvre une fontaine de mots clapotant douceuresement, enchanteresse