lundi 13 octobre 2008

Sérénissime


Je reviendrai un jour sillonner la lagune,

Ses eaux tumultueuses recouvertes de brumes,

Ses palais prestigieux, s’estompant à la brune,

Mystérieuse cité, que la magie consume.


Le Doge et ses prisons n’inquiète plus personne ;

Les voiles du Levant cessent d ‘épouvanter.

Quand viennent les frimas, qu’un brouillard capuchonne

Les toits et les coupoles te voilà éloquente.


Tes ruelles suintent l’amour et les plaisirs.

Les amoureux transis frissonnent du bonheur

Un soir de carnaval sur le pont des soupirs.


Lorsque seront comptés mes jours de solitude

Tu me verras, Venise, au bras de mon Seigneur

Partager ma ferveur et ma béatitude.







De retour dans mes pénates, au moment de ma coupure... Venise m'inspire ce sonnet; je rêve d'y retourner en ce moment. Des photos à faire, des images à me mettre plein les yeux, des sensations à retrouver et tant d'endroits que je n'ai pas pu découvrir les fois où j'y suis allée.
Bon début de semaine lecteur.

13 commentaires:

tanette a dit…

Belles rimes qui accompagnent une photo que la brume rend plus mystérieuse encore.

jean-philippe a dit…

voilà que Venise t'inspire un poème qui donne de la hauteur , de la grandeur aux choses de la vie !
En te lisant je te sentais comme portée !! c'est beau et d'un lyrisme épanoui !!

Laudith a dit…

Comme je te comprends Muse, Venise est si belle, de plus elle t'inspire de bien beaux mots.

c a dit…

Voir Venise et lire ton poème... Merci pour ces agréables instants Muse... Je te souhaite une bonne semaine !

camomille a dit…

c c'est camomille qui rame dure aujourd'hui !

brigetoun a dit…

tu ne manques pas de gout !

gicerilla a dit…

Un sonnet ? Ainsi donc vous avez percé le secret de ce style là ? Je vous admire. Moi je n'y suis jamais parvenu. Il faut dire que c'est un style qui ne s'apprivoise pas facilement. http://gicerilla.hautetfort.com/archive/2008/04/05/elle-elitisme.html

En attendant, vos mots me donnent envie d'aller là-bas, mais qui m'accompagnera ?

Gérard a dit…

Ton poème me rappelle ma Venise d'avril ce n'est pas si loin !

herbert a dit…

Bonjour, Muse.
Très beau poème sur Venise.
L'atmosphère y est si bien rendue...
Merci.
Bonne semaine.

heure-bleue a dit…

Je rêve d'y retourner aussi.Il parait qu'on veut toujours retourner à Venise...

nina de zio peppino a dit…

Moi l'Italienne, je n'ai jamais vu Venise… snifff!

Françoise a dit…

Très joli poème sur Venise, Muse.
J'espère que tu pourras y retourner bientôt.
Bonne continuation à toi, et douce nuit.

lancelot a dit…

C'est beau ton poème, mais triste tout de même, tout comme la photo. Amitiés.