mercredi 17 décembre 2008

La métamorphose d’Achille

Pour les Impromptus Littéraires ici:
http://www.impromptuslitteraires.fr/dotclear/


La métamorphose d’Achille

Achille, le berger, coulait des jours heureux
Dans la ville de Sparte, cité de ses aïeux.

Il possédait alors un bouc et quelques chèvres
Qui couraient le maquis, se gavant de genièvre.

Hélène, s’en allait, traversant les bruyères,
Vers le temple de Zeus, adresser ses prières
Au maître de l’Olympe pour que le chevrier

L’aimât à la folie et qu’elle prît son pied.

« Il ne mérite pas de lacer tes sandales,
Ce garçon arrogant, aux odeurs bestiales
Je saurai satisfaire tes désirs les plus fous

Dit-il, passant sa main sous sa toge en pilou.


Mais la belle spartiate connaissait son idole
Et ne se voyait pas Vierge sur l’Acropole.
Elle prit la défense de l’homme qu’elle aimait

Et vanta ses mérites d’une voix enflammée.

Il ne t’arrivera jamais à la cheville
J’en fais ici serment ; que de tes espadrilles,
Pour condamner céans ton fichu étalon,
Il devienne à jamais un vaniteux talon…



peinture de Gregor Ziolowski


Bon mercredi lecteur; pour moi c'est la plus grosse journée...

14 commentaires:

Anonyme a dit…

Quel beau tableau ! Je n'aurais jamais eu l'idée ! Les photos s'accordent tjrs très bien avec les poèmes et ça aussi c'est de l'art. Passe une bonne journée !Arlette.

brigetoun a dit…

et Achille alla se réfugier au gynécée mais le talon restait fragile.
Devrais je sortir de ma grêve pour participer ?

Gérard a dit…

Achille et toi, vous être bourrés de talon !

herbert a dit…

Bonjour, Muse.
Humour et poésie par les mots et la photo...
J'adore.
Merci et bon courage pour toi.
Je t'embrasse.

jean-philippe a dit…

oh !! mais ce poème est quelque peu érotique on dirait..quand la muse s'amuse celà donne des vers en liberté et çà : j'aime tout particulièrement !! quel talon !! euh...pardon : quel talent !!

heure-bleue a dit…

Tu as su trouver notre talon d'Achille...

Vincent a dit…

coucou Muse!!!
J'ai beaucoup aimé ces tirades d'un très grand classicisme. oui-oui!!!
Et souris aux quelques mots qui actualisent la scène (pilou) et lui donnent une fin humoristique. Enfin.. c'est ce que j'ai ressenti.
Ta maman va bien?
bises.

ariaga a dit…

J'avais une super astuce à faire sur ton texte et son illustration mais un certain Gérard est passé avant moi ! Je t'embrasse.

Laudith a dit…

Je vois que ce peintre t'a inspirée aussi, très beau ce texte et le tableau est magnifique.

Bonne soirée muse.

bérangère a dit…

tes mots sont comme des talons aiguilles..ils mettent la photo en valeur

Joyeuses fêtes à toi et ta famille!

gicerilla a dit…

Vos anachronismes audacieux m'ont fait rire et vous osez mélanger sans rougir le prendre son pied et le pilou d'un autre temps. Décidément, Muse, vous m'amusez et m'épatez. Si, si vraiment, la rime quelle que soit sa nature vous vient si naturellement !

Anonyme a dit…

moi je voudrais savoir comment ou en quoi Achille se métamorphose !!!

Anonyme a dit…

pffffff kelle bande de ...

Muse a dit…

si tu étais moins anonyme je pourrais venir te répondre mais ici à quoi bon!