lundi 17 décembre 2007

Conquistador


Il partit un matin de son Estremadure
Pour devenir marin et conquérir le monde
Sur une caravelle des Rois très Catholiques
Ses rêves de gamin s’appelleraient Cuzco.

Le vent pesa bientôt sur toute la voilure
Au départ de Cadix et souleva les ondes
Le navire cingla pour longer le tropique
Des envies de conquête endormirent Paco.

Marins et capitaines brûlaient d’Eldorado
Un jour, ils reviendraient les coffres remplis d’or
La folie les gagnait et montait crescendo
Lui avait le cœur pur d’un vrai conquistador.

Il revint au pays au bras d’une princesse
Que des dieux sanguinaires convoitaient de tuer
Et l’enfant qui naquit de leur douce tendresse
Portait déjà ton nom, ton sang et ta fierté.

Fils d’une altesse inca et d’un conquistador
Tes envies de conquête te mènent de l’avant
Ce soir nous cueillerons des pieds de mandragore
Pour pouvoir accomplir tous tes rêves d’enfant.




Bonne soirée à toi lecteur et aux passants d'ici

6 commentaires:

Gérard a dit…

Conquistador..le jour de mon anniversaire bravo Muse et merci !

Anonyme a dit…

Joli texte ma muse comme d'habitude!!
Bon anniversaire au conquistador.
Merci de nous faire évader par ces lectures si agréables.
Je t'embrasse.
P.M

Rosie a dit…

Magnifique ce texte du conquistador.

Merci de nous le partager.

Bon mardi et bisous de ta p'tite cousine du Québec.

Lyse a dit…

Bonjour Muse
Merci pour ta visite sur mon petit blog hier.
Un beau poème sur les rêves et l'évasion et une belle histoire entre un conquistador et une princesse.
Belle journée et à bientôt

marie.l a dit…

de bons souvenirs à te lire de nouveau dans ces compositions brillantes !

brigetoun a dit…

on dirait du Hérédia