jeudi 26 juin 2008

Enfance


Peu de temps à vous consacrer en ces temps de canicule où mes journées sont peuplées de recherches et de visites de logement mais aussi de journée dues au titre de ma recherche d'emploi. Mais aussi de cours particuliers... C'est juste mon lot du moment.

J'avais commencé, voici quelques temps, ce poème que je veux dédier à mon plus jeune fils, Pascal, mais à aussi à tous les parents qui ont vu grandir et s'envoler leurs enfants.

Enfance

Tes rives sont bordées des fleurs de l’insouciance
Glanant parmi tes rêves, sans penser à demain
Tu composes un bouquet au parfum d’impatience
Que tu adresses au monde, mon petit chérubin.

Au long de ton chemin parsemé de confiance
Pavé de jours heureux, de douceur et d’amour
Tu guettes l’absolu avec tant constance
Que tu conquiers le monde de ta seule bravoure.

Tu abandonnes au temps, alors, tous tes trésors
Les yeux attendrissants d’innocente candeur
Pour déserter le nid et prendre ton essor.

De ta pugnacité, revêtu de Lumière,
Tu affrontes la vie, avec tant de bonheur,
Qu’imprégnés de tendresse, tes parents en sont fiers.




Projet:
oeuvre originale en cire de
Jean-François Leroy
Retrouver son site ici:
http://www.leroy-sculptures.com/?page=1&lang=

La mère (la vieillesse) regarde vers le sol et symbolise le passé.
L' épouse ( la jeunesse) regarde devant elle et symbolise le présent.
La fille (l'enfance) regarde vers le ciel et symbolise le futur.






Je vais faire un petit effort pour venir vous lire; je vous souhaite douce nuit.

23 commentaires:

brigetoun a dit…

la douceur des cires de Leroy
Que ta recherche de logement le soit autant que possible (douce)

Bruno a dit…

Ne pas grandir et rester un enfant !

Tout en douceur Muse

Bonne journée

Anonyme a dit…

MAGNIFIQUE Et ton poème est à la hauteur de la sculpture. Bon courage, Muse, pour toutes tes recherches! Arlette

camomille a dit…

J'espère de tout coeur que ta journée sera fructueuse.... Courage Muse tout va s'arranger.... Bonne journée !

tanette a dit…

Bon courage pour tes recherches sous ce chaud soleil...A bientôt.

herbert a dit…

Je sais que tu ne manques pas de courage, Muse, mais je t'en souhaite tout de même...
Et peu à peu, tout se résoud.
Le 31 juillet n'est pas si loin, par exemple.
Quand les enfants s'en vont...tu le dis si bien.
bonne journée
Je t'embrasse

lobita a dit…

une enfance sans soucis, c'est une très belle chose. Moi je ne l'ai pas eue mais la souhaite à tous les enfants.

heure-bleue a dit…

Nos enfants restent toujours très jeunes pour nous...

Rom a dit…

Beau texte, Muse
Mais parfois l'insouciance cesse bien trop tôt.
Dans certains domaines, peuchère est plus une expression de l'Est que du Sud. ;-)
Bon courage, je t'embrasse.

Chris a dit…

Bonsoir Muse, je ne peux qu'être d'accord avec le commentaire que tu m'as laissé, et je pense également que l'intolérance doit se chasser avec des mots... Mots que tu manies également magnifiquement dans ce poème!

La canicule est en effet terrible, heuresement j'ai la clim!!! :-)

J'espère que tu trouveras un logement, c'est vrai que c'est pas évident!!

Et bonne chance pour trouver un emploi, moi je viens de trouver après 4 mois de recherche... Encore une fois ce n'est pas évident, je repasserai pour me tenir au courant! :-)

Je te souhaite une très bonne soirée!!

A très bientôt!

Chris

Mathilde a dit…

Bonsoir Muse,

Superbe poème, mais il faut songer à te reposer. Difficile de concilier toutes ces tâches, d'autant qu'elles ne sont pas innocentes en termes de soucis...

Le soir Muse, ferme les yeux... tout doucement.

Je t’embrasse.

camomille a dit…

Je n'ai dans mes blogs préférés que de vraies poétesses, je vais finir par faire des complexes... Bon courage Muse et je pense à toi... Que l'appart vu "avec terrasse" soit tien très vite.... Bonne journée !

Anonyme a dit…

J'espère que tu vas vite le trouver ton nid douillet. Bon week-end. Bises. lfd1975

nina de zio peppino a dit…

L'enfance nourrit le rêve.

Lyse a dit…

Bonjour Muse
La tendresse pour ton fils est toute là dans ce poème.
L'enfance passe trop vite, il faut vite s'empresser de semer avec eux des jours heureux
Bon courage Petite Muse pour tes recherches
Bise et bon week-end

Anonyme a dit…

Bonjour Muse,
ton poème est très beau.
J'ai été maman très tard ce qui laisse supposer que je ne serai peut-être pas grand-mère de sitôt. Cet âge intermédiaire a instauré, entre mes enfants et moi, une complicité que n'ont pas certaines de mes amies.
Bon dimanche
Amitiés
Viviane

camomille a dit…

Bon samedi de repos Muse.. Profite de ce jour ensoleillé..

camomille a dit…

Bon dimanche Muse....

brigetoun a dit…

"entre mes cartons". Tu as trouvé ?

Muse a dit…

deux appartements en vue, un de retenu ; celui sur lequel j'ai du mettre une option étant moins bien que l'autre et moins pratique . J'en vois un autre demain; les bouquins de mes bibliothèques sont mis en cartons. Je dois me tenir prête pour le 7 juillet au cas où!

camomille a dit…

Je te souhaite sincèrement de trouver ton bonheur, un appart qui te plaise et du boulot... J'espère que cette semaine sera celle de la résolution de tes plus gros soucis... Bonne journée Muse !

Mathilde a dit…

Bonsoir Muse,

Je te souhaite beaucoup de courage Muse... un jour tout ça sera fini, et tu seras mieux...

Tu pourras vraiment venir te délasser ici parmi nous.

Pensées pour toi.

Bonne soirée et à bientôt.

Gérard a dit…

Et aujourd'hui 1er juillet as tu trouvé ?