lundi 12 janvier 2009

envie


Envie de mer,

De larmes amères,

Où les embruns

Sont importuns.

Furie des lames,

Nouant les drames

En déferlantes

Assourdissantes.

L’écrivaillonne

Rêve d’ailleurs

De tour du monde

De jours meilleurs,

Ilot douceur

Terre sans peur.

Par temps de chien

Envie de rien.

Bon début de semaine lecteur...

11 commentaires:

brigetoun a dit…

de résister tout de ^même ?- bel emportement du temps chez l'écrivaillonne

herbert a dit…

Bonjour, Muse.
Et,en un tour de main, le spleen qui se devine, l'appel du large pour le fuir, et entre deux l'envie de rien...
Mais l'envie de tout n'est pas loin....
Bonne semaine, Muse, et bon courage.
Je t'embrasse.

fbd a dit…

Je garde espoir: La poésie aime aussi le feu de l'âtre et la plume de la couette, quelle chance pour nous qu'elle soit tout terrain!
Bon courage!

heure-bleue a dit…

Chasse vite ce splee, les beaux jours vont revenir...

Muse a dit…

Je rassure mes lecteurs;c'était hier soir, à l'heure où la nuit tombe, lorsque la lune est pleine.
Du spleen certes mais tout à fait contrôlé...
"mordre à la vie, égrener chaque petit bonheur..."

Laudith a dit…

J'aime quand tu rimailles de cette façon...

Envie d'évasion ??? je pars le 11 février pour le vietnam et cambodge, je t'emmène dans ma valise si tu veux, mais chut !!! c'est entre nous... sourire...

nina de zio peppino a dit…

L'heure est à l'évasion. Partir loin lorsqu'on rêve sous la lueur d'un brin de lune…

Camo la rêveuse a dit…

Ton poème résume bien ce que je ressentais hier, une envie de changer d'air.... Je vois que je ne suis pas la seule. C'est l'hiver mauvaise saison pour beaucoup. Magnifiques riamailles !

Françoise a dit…

De jolis mots, Muse, pour exprimer l'émotion d'un instant...
Bonne et douce soirée à toi.

Gérard a dit…

Par n'importe quel bout tes rimes ont toujours du goût.

gicerilla a dit…

Mais alors Muse, il vous arrive aussi d'avoir du vague à l'âme ?!