lundi 19 janvier 2009

Pour les impomptus littéraires: http://www.impromptuslitteraires.fr/dotclear/


« Les étoiles ne sont pas faites pour être atteintes. Si on vous en offre une, méfiez-vous, jetez-la très fort, très loin, qu’elle retrouve sa place dans le ventre du ciel. » (Martin Page - On s’habitue aux fins du monde)

Et vous, dans les étoiles, vous y faites quoi ?
Dites-nous les vôtres, atteintes ou enviées, éteintes ou rejetées, en prose ou en vers, mais surtout en toute liberté !



« Odin, mon doux mari veux-tu tirer les runes ?

Je voudrais, de mes fils, connaître la fortune… »

Le roi, désenchanté, leva les yeux au ciel,

Eut un geste pour nous des plus providentiels.


Il sortit de son sac des glands de la forêt

Qu’il lança à la mer ; les signes avaient parlé.

Poissons et coquillages naquirent de ce geste

Mais Baldr ne sut jamais son avenir funeste.


Il lança dans les airs sa seconde poignée :

Oiseaux et papillons abeilles et araignées

Suspendues par un fil vinrent alors s’établir

Il ne sut dire d’où le coup allait venir.


Il en jeta sur terre pour la troisième fois

Qui en germant devinrent pêcheurs ou villageois

Mais il ne sut prédire la mort d’un de ses fils

La lecture des runes ne livrait pas d’indice.


Il envoya les graines que contenait sa bourse

Qui devinrent étoiles groupées dans la Grande Ourse

Elles sont aujourd’hui guides pour le gabier

Mais ne surent alors livrer tous leurs secrets.


la mort de Baldr

Bon début de semaine à toi lecteur..

9 commentaires:

herbert a dit…

Bonjour, Muse.

Commencer la semaine par une si belle ballade...

C'est comme un rêve qui va jusqu'aux étoiles...

Bonne journée pour toi, et merci.

Je t'embrasse.

brigetoun a dit…

cachotière Madame la barde (ça se dit ?) - mais l'ai salué de justesse la belle histoire

tanette a dit…

Suis en admiration ! Une bien belle histoire.

Gérard a dit…

De nos jours Baldr ne manquerait pas de matière première....

jalhouse a dit…

Heureuse de retrouver tes mots ...
bise

Françoise a dit…

Un bien joli poème que tu nous offres ce soir, encore. Merci.

Bonne soirée, et douce nuit à toi, Muse.

gicerilla a dit…

Et hop, une p'tite dose de vers de Muse de bon matin et me v'la partie ailleurs... Pas envie de bosser, plutôt envie de vous imiter et rimer !

fbd a dit…

Un voyage… une histoire… même les dieux ignorent leur destin…

mamounette a dit…

Coucou chère Muse et amitiés.