vendredi 29 juin 2007

souvenir

La fleur du souvenir ne se fane jamais.
Ancrées dans ta mémoire les douces évocations
Relèguent dans l’oubli les journées d’affliction
Pour semer des pensées qui vont te sublimer.

La fleur du souvenir pousse sur ton chemin.
Insaisissable enfant, épris de liberté
Tu courrais sur les sentes de la curiosité
Découvrant notre monde comme simple témoin.

La fleur du souvenir croit et s’épanouit.
Lorsqu’à l’adolescence tu découvres ton corps
Ses plaisirs, ses désirs qui viennent d’éclore
Pour montrer à Phébus sa corolle éblouie.

La fleur du souvenir s’incline à la vie.
Evoque cette main qui sur ton corps s’attarde,
Ce joli papillon sur ton sein se hasarde
Et ses gestes d’amour qui se font à l’envie.

La fleur du souvenir s’ouvre enfin au monde.
L’amitié qu’on cultive sur sol fertilisant
Ou nos têtes tendues qu’on levait aux absents
Laissent au fond de moi souvenance profonde.




Que ta journée,ô lecteur, t'apporte les joies que tu mérites et que les bons souvenirs viennent égayer tes heures.

13 commentaires:

brigetoun a dit…

la fleur du souvenir peut même corriger le passé, mais quelle importance si cela donne du plaisir et des forces

Gérard a dit…

Un de tes plus beaux poèmes j'adore comme tu caresses les fleurs du souvenir.

aben a dit…

On dit qu'on garde plus longtemps les souvenirs heureux. Que la nature oculte ce qu'elle peut de nos malheurs...
Oui, j'imprime mes petits tirages sur une "epsonstylus". C'est le moyen qui permet de le faire à assez faible coût. C'est seulement l'encre qui coûte chère. Un 300 pages A5 recto-verso vide moitié de ma cartouche de noir que je paie 11,70 euros...

Nathalie K. a dit…

C'est tres beau. Ce qui est bien avec les souvenirs c'est qu'on peut les selectionner, les rapetisser ou les agrandir ou meme les enjoliver.

Nathalie a dit…

C'est tres beau. Ce qui est bien avec les souvenirs c'est qu'on peut les selectionner, les rapetisser ou les agrandir ou meme les enjoliver.

mamounette a dit…

En effet les souvenirs heureusement nous tiennent compagnie à n'importe quelle heure du jour ou de la nuit. Des trésors personnels, les plus beaux nous causant toujours beaucoup de joie. Bon week end surtout.

Le_peintre a dit…

Je vois cette fleur vivre, son unique sol bordés de souvenirs où elle peut fleurir.

manuela a dit…

Tou d`abord un grand merci de ton passage à notre espace...le tien est merveilleux en pensées et ressentis poétiques.Quelle métaphore délicieuse du souvenir...ce sentiment abstrait mais si puissant par son intemporalité...je relis pour le plaisir de lire...un doux week-end..

manuela a dit…

Juste pour te dire que je suis la «manuela» du blog «Poésies d`une vérité; lebaladin.canalblog.com »...l`adresse qui apparait est celle de mon blog portugais...

ariaga a dit…

souvenir...souvenir...tu me donnes envie de chanter un refrain qui se promène dans ma tête.

lesfillesde1975 a dit…

Bon dimanche Muse!

heure-bleue a dit…

On peut effectivement ne garder que les bons souvenirs, pas la peine de se faire du mal avec les mauvais...

Bruno a dit…

les souvenirs sont les proses qui nous poussent vers l'avenir, les leçons du passé, les souffrances , les joies pensées... sont toutes des petites choses et jamais n'ont jamais la vie est finie car la création nous garde vie et l'oeuvre n'est jamais finie .