jeudi 24 avril 2008

Le printemps


Le printemps


Dans le jardin des Hespérides,

Quand vient le temps des chrysalides

Les Dieux convient l’astre du jour

A chanter le temps des Amours.


Lorsque la séduction, le charme,

Pouvoirs magiques qui désarment,

Que les Heures apprirent à Cypris

Mettent leurs amants au supplice.


Qu’Eris demain dépose la pomme de discorde

Et qu’un jeune Troyen à Cythérée l’accorde

Et c’est toute la Grèce qui d’un seul coup s’enflamme

Pour qu’Homère un jour en vers nous les déclame.


Dans ce jardin, Eros te guette ;

Te voilà partie en goguette

Prête à t’empiffrer de plaisir

Et satisfaire tes désirs.


Mais n’oublie pas que le temps passe

Que ton printemps reste fugace

Profite donc de chaque instant

Que te concèdent tes vingt ans.

J'ai voulu ce soir chanter le printemps, m'inspirant de la mythologie grecque et de la grande déesse. Que ta journée de demain soit belle et que la "belle Chypriote" veille sur toi et tes amours.

9 commentaires:

magali a dit…

j'aime beaucoup la mythologie grecque, les déesses, les guerres entre les dieux...
et enfin le printemps qui est arrivé quel bonheur

heure-bleue a dit…

Surtout que les années de jeunesse passent très vite, les autres aussi d'ailleurs...

Rom a dit…

La mythologie grecque est si riche et ses sources si variées qu'il est impossible d'en faire le tour.
Et d'après Samuel Butler, l'Odyssée ne serait pas grecque mais sicilienne. Mais à vrai dire, peu importe, seule compte sa poésie. Comme la tienne, Muse

Gérard a dit…

restez jeune dans sa tête et dans son corps quand c'est possible

herbert a dit…

Bonjur, Muse.
Derrière la poétesse, je découvre l'érudite, ce qui n'a rien de surprenant...
Merci, Muse.
Je suis entré plusieurs fois dans le jardin des hespérides, avec l'intention d'y rester. Mais elles n'ont jamais voulu.
Depuis, je ny vais plus, et ce sont elles qui vont pleurer...
Bonne journée pour toi, Muse
Bisous pour toi

brigetoun a dit…

je vais soulever chaque feuille et regarder dans la lumière pour trouver Eros, qui joue terriblement à cache cache avec moi

Anonyme a dit…

Muse beau, tres beau ce poème!!!!!!
Tout comme Brigetoun je ne vois pas Eros, il doit bien se cacher :-))
Je t'embrasse
Ptit'mary

Gérard a dit…

Joli poème Muse au bal des femmes nues !

Anonyme a dit…

J'aime Dali et le printemps et tes poèmes et souhaite meilleure santé à ta maman. Arlette.