jeudi 10 janvier 2008

le retour du chevalier

Bannières ,gonfalons, oriflammes dressés
S’approchent lentement du castel aujourd’hui,
Trompettes et tambours les suivent empressés
Alors que sur la plaine déjà le soleil luit.

Suivent tous les soldats , les arbalétriers,
Les barons à cheval entourent le héros,
Mon prince en son armure, courageux guerrier
Avance fièrement la main sur le pommeau.

Et du haut de ma tour impatiemment j’attends
L’émotion qui me prend fait battre la chamade
A mon cœur éperdu, voluptueusement
Les sommets du plaisir ce soir on escalade.





Plus que quelques heures à attendre lecteur,laisse moi encore rêver un petit peu. Douce nuit.

7 commentaires:

Rosie a dit…

Dis Muse, attends-tu vraiment un chevalier ou est-ce seulement de la poésie, je ne sais plus....

Si oui, j'espère que ton chevalier arrive, tu as l'air d'avoir bien hâte.

Si non, et bien, tu m'auras bien eu avec ta si belle poésie, ah! ah!

J'attends ta réponse, ma belle amie.

Bon vendredi, et bisous de ta p'tite cousine du Québec.

Anonyme a dit…

Je suis le chevalier, et je confirme, ce n'est pas du virtuel, mais bien du réel, je serai ce jour de retour auprès de ma mie.

brigetoun a dit…

trompettes en te deum

marie.l a dit…

hé hé !! BBBB

Rosie a dit…

Merci oh! doux chevalier d'arriver aujourd'hui, fouette ta monture, ta mie t'attend impatiemment, ne la laisse plus languir ainsi, elle se meurt d'amour pour toi.

Oh! preux chevalier, rend ma douce amie, heureuse lors de ton retour et soyez aussi heureux/heureuse que je le suis avec mon chevalier Namour.

Douces bises à vous deux. xxxxxx

Lyse a dit…

Bon retour au preux chevalier. La jolie muse se languissait trop !

Mais c'est nous, à présent, qui allons nous ennuyer sans les rimes amoureuses de la belle

Bisous à vous deux

Gérard a dit…

La main sur le pommeau et ton coeur éperdu...pas pour tout le monde...